Vous êtes ici

UNESCO: la liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l'Humanité

afbeelding garnaalvissers te paard
(c) Dirk Van Hove Gemeente Koksijde
Qu'est-ce que le patrimoine culturel immatériel?

Le patrimoine culturel immatériel désigne les us et coutumes, les pratiques et les connaissances qu'une communauté a hérités ou qui font partie d'un continuum historique et que la communauté ou le groupe considère de commun accord comme suffisamment important pour le transmettre aux générations futures. Le patrimoine culturel immatériel est dynamique ; évoluant dans le temps et interagissant avec l'environnement, il reçoit de nouvelles significations et change d'usage et de fonction. Ce patrimoine est vaste et englobe des cortèges et processions, des défilés de géants, la fabrication de la dentelle aux fuseaux... L'importance du patrimoine culturel immatériel ne réside pas tant dans la manifestation culturelle elle-même que dans l'ensemble du système : la méthode de transmission et le procédé. On y répertorie cinq domaines : (1) les traditions orales, (2) les pratiques sociales, rituels et événements festifs, (3) les arts du spectacle, (4) les connaissances et pratiques concernant la nature et l'univers, (5) les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l'artisanat traditionnel. La pêche aux crevettes fait partie tant de la quatrième que de la cinquième catégorie.

L'aboutissement d'un long processus

Depuis que les Communautés et donc la Belgique ont ratifié en 2006 la « Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel » (2003), les autorités flamandes ont élaboré une politique à long terme en la matière. C'est ainsi que 2008 a vu le lancement de l‘Inventaire du patrimoine culturel immatériel de la Flandre. La pêche de crevettes à cheval à Oostduinkerke a été reprise dans cet inventaire dès 2009. La Communauté flamande reçoit chaque année un rapport sur les progrès accomplis.

 

Fin 2010, la note de vision « The Governement of Flanders’ policy on safeguarding-intangible cultural heritage » traçait les lignes de force d'une politique durable et donnait la priorité au concept de « sauvegarde ». Endossant le rôle de facilitateur, la Communauté flamande est chargée de l'élaboration d'instruments qui stimulent la population et les communautés à reconnaître, à qualifier et à transmettre le patrimoine culturel immatériel. Dans ce cadre, elle soutient et subsidie aussi des centres ou réseaux d'expertise. FARO (le point d'appui flamand pour le patrimoine culturel), CAG (le centre d'histoire agraire) et Tapis Plein (un centre d'expertise national pour le patrimoine culturel) accompagnent les pêcheurs de crevettes, le musée NAVIGO, la commune de Koksijde et les autres communautés impliqués dans la sauvegarde de cet élément et assurent la promotion et le développement de réseaux internationaux.

La Communauté flamande a également financé en 2012 la mise en œuvre d'un site internet interactif (www.immaterieelerfgoed.be) dont la banque de données constitue un instrument précieux pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. La pêche aux crevettes à cheval occupe une place prédominante sur cette plateforme où elle remplit un rôle d'exemple.

Notre pays et plus particulièrement les personnes qui ont ficelé le dossier du musée national de la pêche NAVIGO ont en outre été gratifiés d'un bel hommage pour leur travail ! Un extrait du rapport en témoigne : « The subsidiary Body was impressed to see several well-prepared nominations that might serve as models and sources of inspiration for other States Parties ; this concerns the nominations submitted by Belgium, France,… »

Procédure à l'UNESCO

Outre l'assemblée générale qui rassemble 155 pays, le conseil d'administration/Comité intergouvernemental, qui s'est réuni à Baku la semaine dernière, se compose de 24 pays dont la Belgique. Chaque dossier traité à Baku a été préparé par un groupe de travail composé d'experts de six pays. Chaque membre donne son avis personnel ; ces différents avis font ensuite l'objet d'une concertation qui aboutit à un avis unanime de la part du groupe de travail. Le Comité a donc émis un avis positif pour le dossier belge « shrimp fishing on horseback in Oostduinkerke », qui a dès lors été repris sur la liste représentative.

L'inclusion de la pêche de crevettes à cheval sur la liste représentative du patrimoine immatériel est l'aboutissement d'un processus soutenu par les communautés concernées. Les pêcheurs de crevettes à cheval et les autres communautés de sauvegarde du patrimoine sont fiers que leur tradition soit transmise de génération en génération ; ils veulent la protéger tout en servant d'exemple et de source d'inspiration pour d'autres groupes et communautés ailleurs dans le monde.